Comment bénéficier de la rénovation énergétique d’un logement ?

La rénovation énergétique est au cœur des préoccupations environnementales et sanitaires modernes. Elle vise à améliorer le confort et la qualité de vie des occupants tout en réduisant les dépenses énergétiques liées aux consommations de chauffage, de climatisation et de production d’eau chaude. La rénovation énergétique peut s’effectuer sur l’ensemble ou partie d’une habitation : isolation thermique des murs, remplacement d’un système de chauffage, installation de panneaux solaires. La loi « Transition Énergétique pour la Croissance Verte » a été créée afin d’accompagner et de promouvoir ces travaux.

Les aides financières et les programmes nationaux

De nombreuses aides financières existent afin de soutenir les propriétaires qui souhaitent entreprendre des travaux de rénovation énergétique. Les principaux dispositifs sont :

  • Maprimerénov’ : mis en place par l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH), ce programme s’adresse aux propriétaires bailleurs ou occupants modestes ayant un faible revenu et qui possèdent un logement achevé depuis plus de deux ans. Il permet d’obtenir une aide jusqu’à 90% pour financer des travaux visant à améliorer la performance énergétique du logement.
  • L’Éco-prêt à taux zéro : il s’agit d’un prêt sans intérêts conçu pour accompagner les ménages dans les frais engendrés lors de la rénovation d’un logement ancien. L’aide peut aller jusqu’à 30 000 € sur une durée de 10 ans.

 

Le programme Habiter Mieux Sérénité

Ce programme appartient également à l’Agence Nationale de l’Habitat (ANAH). Destiné aux propriétaires occupants qui ont obtenu l’Éco-prêt à Taux Zéro, il garantit une aide supplémentaire pouvant atteindre jusqu’à 15 000 euros. Les travaux doivent permettre une amélioration significative de la performance énergétique du logement, en respectant les critères de performance requis.

Vous pouvez lire aussi :   Je ne peux pas payer les travaux de la copropriété : que faire ?

 

Les conditions d’octroi de ces aides

Pour pouvoir bénéficier de l’une de ces aides, il faut tout d’abord que le projet soit conforme aux exigences techniques et environnementales fixées par le Programme Habiter Mieux Sérénité ou Maprimerénov’. Les travaux doivent être réalisés par un professionnel qualifié RGE, et le montant de l’aide sera calculé en fonction des ressources et de la situation du demandeur.

 

Quelques astuces pour optimiser la rénovation énergétique

Il existe un certain nombre de mesures simples qui aident à réduire la facture énergétique d’un logement. Voici quelques astuces qui vous aideront dans ces démarches :

  • Réaliser des travaux d’isolation thermique des murs et du toit.
  • Installer des fenêtres double vitrage pour limiter les infiltrations d’air dans votre logement.
  • Remplacer les appareils électriques et électroniques obsolètes par des modèles plus performants et moins consommateur en énergie.
  • Choisir des produits labellisés NF énergie pour économiser de l’électricité et de l’eau.
  • Installer des capteurs solaires pour profiter des rayons du soleil.
  • Réduire les déperditions de chaleur grâce à l’installation d’un thermostat programmable.

Enfin, afin de compléter ces travaux, il est possible d’installer des panneaux photovoltaïques pour produire sa propre énergie.