Focus sur 3 isolants performants

Vous allez entreprendre les travaux d’isolation de votre maison et vous vous demandez quel est l’isolant le plus performant ? Une mauvaise isolation contribuerait en effet à augmenter considérablement votre facture énergétique. Alors, quel est le meilleur isolant thermique ?

Le bois : un isolant thermique hautement performant

Le bois n’est pas à proprement dit un isolant. Ses performances viennent des techniques de construction utilisées. Sur les maisons à ossatures en bois, l’isolant est en effet introduit dans l’épaisseur du mur et non ajouté au mur, contrairement à la laine de verre ou de roche. Le bois est jusqu’à 15 fois plus isolant que le béton.

La fibre ou la laine de bois est toutefois un isolant thermique de qualité utilisé pour isoler par l’intérieur. Il a une conductivité thermique allant de 0,039 à 0,050 W/m.k. Il est également un mauvais conducteur, c’est-à-dire qu’il ne laisse passer ni la fraîcheur en hiver ni la chaleur en été. Son inertie thermique est très faible. En d’autres termes, ce matériau n’emmagasine presque pas de calories, qu’il restituera ensuite lentement. Il offre aussi une bonne résistance au rayonnement solaire et au feu.

Le bois, que vous pourrez trouver dans les boutiques de menuiserie comme www.dispano.fr, permet d’améliorer l’isolation phonique d’un logement, car il filtre efficacement les bruits aériens, les bruits de pas et de chutes d’objets.

panneau en bois menuiserie

La laine de verre : la star des isolants thermiques

Près de 75 % des foyers français ont choisi la laine comme isolant pour leur projet de rénovation. C’est dû aux nombreuses propriétaires acoustiques et thermiques de ce matériau. Fabriquée essentiellement à base de produits naturels, notamment du verre recyclé et du sable, la laine de roche se présente sous différentes formes :

  • flocons,
  • panneaux,
  • rouleaux.
Vous pouvez lire aussi :   Quelle est la chose la plus importante pour choisir un matelas ?

Elle peut être utilisée aussi bien pour l’isolation des murs, des cloisons, des combles perdus ou aménagés et même des sols. Avec une conductivité thermique variant entre 0.030W/m.k. et 0.040W/m.k, la laine de verre est considérée comme l’isolant thermique le plus performant du marché. Avec 10 cm d’épaisseur de laine de verre, il est en effet possible d’atteindre une résistance thermique (R) comprise entre 2,50 m² K/W à 3,30m²K/W.

La laine de verre est également ignifuge, n’absorbe pas l’humidité et laisse circuler la vapeur d’eau, ce qui est l’idéal pour lutter contre la condensation. Cet isolant repousse les nuisibles et a une durée de vie pouvant aller jusqu’à 15 ans.

La laine de roche : un isolant thermique et phonique résistant

La laine de roche, encore appelée roche de pierre, est une roche minérale composée de basalte (de la roche volcanique), d’argile et de calcaire. Elle est commercialisée sous forme de rouleaux, de panneaux ou en vrac.

La laine de roche peut être utilisée pour l’isolation thermique et phonétique d’un mur, isoler un plafond ou un sol. Si vous choisissez d’isoler votre sol ou votre plafond avec cet isolant, vous devez cependant vous assurer d’avoir assez de hauteur sous plafond. Les travaux vous feront en effet perdre entre 10 et 15 cm de hauteur à l’intérieur de la pièce. La conductivité de la laine de roche est de 0,032 à 0,044 W/m.K. Pour atteindre une résistance thermique de 3.7 m².K/W, les panneaux d’isolant doivent avoir une épaisseur de 14 à 22.5 cm.

Vous pouvez lire aussi :   Carte maison leroy merlin - Avantages/Financement de la carte fidélité/Notre Avis

La laine de verre est appréciée pour sa durée de vie élevée, sa résistance aux fortes températures et aux rongeurs. Cet isolant est également imputrescible et hydrophile.