5 conseils pour tirer le meilleur parti de votre chaudière cet hiver

L’hiver est la période durant laquelle vous aurez à utiliser le plus votre appareil de chauffage. Pour bien en profiter durant toute la saison et éviter tout type de panne, il faut adopter certaines habitudes. Voici 5 conseils pratiques à suivre pour bénéficier d’un réel confort avec votre chaudière tout au long de l’hiver.

Chaudière à fioul : faites une commande groupée pour vous réapprovisionner

Parmi les systèmes de chauffage les plus utilisés en France, on retrouve la chaudière à fioul. Comme on peut le voir sur Fioulreduc.com, l’achat de fioul peut se faire facilement en ligne à travers certains sites spécialisés. Les prix proposés sont toutefois souvent différents. Il est donc important de trouver ceux qui proposent les meilleurs prix du marché. Ces plateformes sont en partenariat avec des distributeurs locaux, ce qui vous permet d’avoir du fioul domestique peu importe la région dans laquelle vous vous trouvez en France.

En achetant ce combustible sur internet, vous pouvez même effectuer des commandes groupées avec vos voisins. Grâce à cette astuce, vous bénéficiez tout d’abord d’un prix plus économique, car plus le volume acheté est élevé et plus le prix du fioul diminue. Les frais de livraison sont également partagés. La commande groupée de ce carburant domestique est aussi plus écologique. Pour cet achat, il faut choisir un chef de commande. Celui-ci doit connaître les noms, prénoms, adresse et quantité de fioul achetée par chaque participant.

Pour avoir une idée du prix, il faut inscrire tout le type de fioul voulu, le volume total et le code postal. Pour obtenir un devis détaillé, il faut ensuite renseigner la quantité et la qualité de fioul domestique demandées par chaque participant. Le chef de commande reçoit enfin un e-mail de confirmation. Il comporte tous les détails de l’achat et les coordonnées du livreur qui recevra directement la part de chaque participant.

chaudière entretien

 

Faites réviser et inspecter votre chaudière par un professionnel

La révision d’une chaudière est obligatoire et cela doit se faire au moins une fois par an. Elle concerne tous les systèmes de chauffage dont la puissance est comprise entre 4 et 400 kW, quel que soit le combustible qu’ils utilisent. Cet entretien permet de rallonger la durée de vie de l’appareil, de réaliser des économies d’énergie et de sécuriser votre maison. Il est recommandé de confier l’entretien à un professionnel, car il pourra détecter les problèmes visibles et invisibles de la chaudière. Il pourra également vous donner des conseils pour bien en prendre soin. Au cours du contrôle annuel, le chauffagiste vérifie le taux d’émission de monoxyde de carbone de l’appareil.

Il s’agit d’un gaz inodore qui peut très vite être dégagé par un système de chauffage mal entretenu. Cela peut provoquer une intoxication et mettre en danger la vie des habitants de la propriété. De plus, lorsque l’appareil est mal entretenu, ses conduits sont bouchés. Il offre alors moins de chaleur et sa consommation en énergie augmente. Lors de la révision, le chauffagiste vérifie par ailleurs les joints, les raccords, l’étanchéité du système d’évacuation de fumée, etc. Pour bien profiter de votre chaudière durant l’hiver, il faut réaliser l’entretien peu avant le début de cette période. Cela peut être en été ou vers le début de l’automne.

Vous pouvez lire aussi :   Qu'est-ce que peut faire un chauffagiste chez vous ?

Changez le filtre de votre appareil de chauffage tous les mois

Les filtres de votre chaudière effectuent un travail très important, notamment en hiver. Ils capturent tous les polluants atmosphériques qui sont à l’intérieur de votre maison. Il peut s’agir d’allergènes, de poussières ou de poils d’animaux. Cela vous permet d’avoir une qualité d’air saine durant tout l’hiver et même après. Ils se salissent donc très vite, c’est pour cela qu’il faut les changer chaque mois. L’opération est simple et dure environ 5 minutes.

Changer régulièrement les filtres offre une longue durée de vie à votre chaudière, car elle tombe moins en panne. Cela réduit également votre facture d’électricité, puisque la circulation de l’air est fluide au sein du système. Lorsque ce changement de filtres n’est pas effectué assez souvent, cela peut entraîner de nombreuses conséquences. D’autres polluants ne seront plus piégés, ce qui va réduire le rendement de l’appareil. Il ne pourra plus bien filtrer l’air et les polluants qui étaient piégés dans le filtre pourront se déloger.

Sur le long terme, cette situation va totalement dégrader la qualité de l’air dans votre habitation. Plus les filtres sont sales et plus les moteurs doivent fournir d’effort pour faire fonctionner l’appareil de chauffage. Cela peut causer un cycle court du système. L’appareil s’éteint en pleine utilisation. Cette situation peut être très désagréable en plein hiver. Des filtres sales et bouchés peuvent aussi entraîner une surchauffe. Dans les cas extrêmes, cela peut déclencher un incendie si l’accessoire est aspiré dans l’appareil de chauffage.

Assurez-vous que votre chaudière est dans une pièce bien adaptée

Le choix d’un emplacement pour la chaudière dépend de plusieurs critères. Le respect de ces règles permet de bien profiter de l’appareil et d’assurer une bonne sécurité aux habitants de la maison. Pour une bonne installation, il faut choisir une pièce proche de la salle de bain et dont le volume fait au moins 8 m³. L’appareil de chauffage ne doit pas prendre toute la place, car il doit rester de l’espace pour son entretien. La pièce doit également être bien ventilée et aérée.

Vous devez par ailleurs choisir l’emplacement en fonction du mode d’évacuation du gaz de combustion. S’il s’agit d’une chaudière à cheminée, il faut qu’elle soit raccordée au conduit de fumées. Si par contre, votre appareil est à ventouse, la pièce n’a pas forcément besoin d’être ventilée. Les pièces les plus utilisées pour l’installation d’une chaudière sont généralement la cave, le grenier ou le garage.

Vous pouvez lire aussi :   Les 10 meilleures façons de rafraîchir une pièce

Lorsqu’il est petit et compact, certaines personnes installent leur système de chauffage à ventouse dans un placard dans leur cuisine. Vous pouvez aussi mettre l’appareil dans une salle de bain, mais dans ce cas, en plus des critères cités plus haut, la pièce doit respecter la norme 15-100. Celle-ci stipule que la chaudière doit être à plus de 60 cm des points d’eau. Il faut également tenir compte du type de chaudière (mural ou à poser au sol) pour le choix de la pièce.

chaudière maison

 

Apprenez à mieux la régler en fonction de vos besoins

L’économie d’énergie est aujourd’hui au centre de toutes les démarches et décisions du gouvernement. Régler votre chaudière fait partie des pratiques qui vous permettent de réduire considérablement votre facture d’électricité. Ces réglages se font en fonction de vos besoins et des caractéristiques de votre logement. Vous devez tout d’abord faire attention à la pression de l’eau. Ce réglage est normalement effectué par le chauffagiste lors de l’installation du système de chauffage.

Pour permettre à l’eau de bien circuler dans les vannes pour chauffer toute la maison, il faut avoir une pression suffisante. La bonne pression se situe entre 1 et 1,5 bar. Si votre logement a plusieurs niveaux, cette valeur sera toutefois plus haute. Dans ce cas, elle peut se situer entre 0,2 et 0,5 bar. Vous pouvez vérifier souvent la pression en contrôlant le manomètre du système de chauffage. Vous devez également régler la température de l’eau de la chaudière. Plus celle-ci est élevée et plus la consommation de combustible est importante. La température de l’eau varie selon votre besoin en chaleur. Il est cependant conseillé de rester entre 50 et 51 °C.

Pour réduire plus facilement la consommation énergétique de votre chaudière, installez des appareils de régulation sur vos radiateurs. Cela peut par exemple être un thermostat d’ambiance, multizone ou connecté. Il règle automatiquement votre chaudière en fonction de la température présente dans la pièce. Lorsque vous avez besoin de chaleur, ces équipements de régulation allument la chaudière.

Dès que la température idéale est atteinte, ils la stoppent. Pour une telle réactivité, vous devez fixer au départ les températures qui vous conviennent dans chaque pièce sans toutefois exagérer. L’idéal est d’opter pour une température entre 19 et 20 °C dans les espaces de vie et entre 16 et 17 °C dans les chambres en fonction des occupants. Pour la cuisine, 19 °C est suffisant et 22 °C dans la salle de bain lorsque vous l’utilisez.